Conseils et astuces pour jouer au backgammon

En principe, il vaut mieux éviter d'attaquer l'adversaire. Tenter des prendre ses pions à tout prix n'est généralement pas payant. Surtout s'il existe le risque d'une attaque en retour.

Mais à l'opposé, jouer en pensant essentiellement à ne pas se faire prendre ses pions n'est pas bon non plus. Une meilleure stratégie consiste à occuper son jan intérieur et rendre délicat la sortie des pions que l'on a frappés. Et de même, occuper le jan intérieur de l'adversaire pour sortir plus facilement les pions frappés.

Les pions isolés sont à éviter, ce sont des proies faciles pour l'adversaire. Il est souhaitable que chaque pion se situe à au moins sept flèches d'écart des pions de l'adversaire. La "communication", qui consiste à ne pas éloigner ses pions de plus de six intervalles et donc s'assurer qu'ils sont couverts en cas d'attaque. Mais dans certains cas, il est essentiel de laisser des pions exposés à l’adversaire et cette stratégie (l'exposition) est plus subtile qu'il n'y paraît.

Les pions seront de préférence répartis équitablement sur le plateau, chose qu'on appelle "distribution" des pions. Posséder des positions variées offre un grand nombre de possibilités, quelle que soit la combinaison de dés tirée. Au contraire, lorsque l'on a cinq pions ou davantage sur une seule flèche, cela oblige souvent à de mauvais mouvements.

Le risque le plus grand d'exposer des pions est lorsque la zone de l'adversaire est bien quadrillée. Il est en effet très difficile de sortir de la zone de l'adversaire, si lui-même y a placé de nombreux pions.

Il existe quatre grandes tactiques au backgammon. Le jeu fluide, appelé Running game en anglais, consiste à effectuer des mouvements rapides d'entrée. Cette stratégie nécessaire d'avoir obtenu de bons coups de dés tôt dans la partie, de posséder une bonne distribution ou bien de profiter de bons coups de dé, notamment des doubles.
Le jeu d’Obstruction, ou "Blocking game" est efficace lorsque l'adversaire a bénéficié de meilleurs coups de dés, et que le dernier espoir pour gagner la partie est de pouvoir garder quelques pions bien positionnés pour empêcher l'adversaire de sortir de notre zone. Il faut alors attendre que l'opportunité se présente pour prendre l'adversaire au piège.

Le jeu Arrière ou "Back game" est davantage un pari de la dernière chance qu'une stratégie en tant que telle. Il s'agit de placer deux séries de pions à la suite, ou plus, afin de constituer une sorte de mur et ainsi de garder des pions le plus longtemps possible. Avec de la chance, cela peut conduire à gagner un gammon ou un backgammon.
La stratégie de l’Ancrage, ou Anchoring est l'un des plus couramment utilisée au backgammon. Le but est de se constituer un point défensif dans la zone de son adversaire, ce qui confère le double avantage de pouvoir aisément rentrer dans sa zone lorsque l'on est attaqué, et en même temps de gêner l'adversaire dans la constitution de son tablier qui doit lui permettre de sortir ses pions. Pour bien faire, le mieux de placer deux ancres sur des points adjacents.

 

Où jouer au backgammon sur internet

super-gammon.com All Rights Reserved